Comment les lubrifiants facilitent-ils la maintenance

Comment les lubrifiants facilitent-ils la maintenance?

Grâce à son expertise, NYCO propose un service aux compagnies aériennes pour optimiser la consommation de lubrifiants liée aux tâches de maintenance

Les tâches de maintenance des avions sont très complexes

Les manuels de maintenance listent beaucoup de produits consommables et les tâches de graissage sont multiples. Le CML (Consumable Material List), manuel d’entretien délivré par les équipementiers (OEM), répertorie pour chaque tâche de maintenance les produits qualifiés et les produits alternatifs à utiliser grâce à des codes. Les compagnies aériennes sont responsables du choix des produits pour la maintenance de leur flotte. Parmi les lubrifiants, non seulement on compte de nombreuses graisses différentes énumérées dans ce document, mais elles sont appliquées sur des pièces multiples de l’avion. Par exemple sur l’Airbus A320, il existe plus de 25 références de graisses différentes et plus de 500 tâches de graissage listées dans le manuel de maintenance de l’avion (AMM).

rectangle-Actu-Streamlining-project

Les solutions NYCO

Une équipe dédiée chez NYCO a travaillé sur le projet de rationalisation du nombre de graisses utilisées sur les programmes Airbus A320 et ATR 72. Pour atteindre cet objectif, NYCO a développé des graisses multi-usage qui couvrent un large spectre d’applications. Elles peuvent être appliquées sur de nombreuses parties de l’avion ; sur les commandes de vol, les portes, les composants de cabine, certains actionneurs, les galleys, les toilettes, les trains d’atterrissage et plus généralement sur tous les roulements.

Du point de vue de la compagnie aérienne ou du MRO, cela simplifie le travail du technicien car une graisse multi-usage peut couvrir jusqu’à 90% du volume de graisse utilisée sur un même avion, sans compter que la réduction des risques d’erreur humaine. L’approvisionnement en lubrifiants est également optimisé, les quantités sont plus importantes donc il y a moins de gaspillage, surtout pour une flotte mixte.

« AFI KLM E&M sommes heureux d’avoir travaillé avec Nyco sur la généralisation de l’utilisation de la graisse NYCO GN148, en effet grâce à son large spectre d’application, cette graisse nous a permis de rationaliser le nombre de type de graisses utilisé sur la flotte Air France, et ainsi réduire nos coûts de maintenance associés. Ce projet a fait l’objet d’une étroite collaboration avec les équipes de Nyco qui ont toujours fait preuve d’expertise technique et de réactivité. » déclare Baptiste Héricher, A330/A340/A350 Landing Gear System Engineer. Logo AFI KLM EM

« Tout au long de notre projet de rationalisation des graisses, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les compagnies aériennes et les équipementiers. Ce projet et nos graisses multi-usage de dernière génération ont permis aux opérateurs de rationaliser le nombre de graisses utilisées sur leur flotte, contribuant ainsi à réduire globalement leurs coûts de maintenance directs (DMC) », a déclaré Guillaume Forestier, Directeur de la division Aéronautique et Défense.

Aujourd’hui, NYCO offre ce service supplémentaire aux compagnies aériennes. Nous travaillons en étroite collaboration avec elles pour optimiser leur consommation de lubrifiants et leurs tâches de maintenance. Le projet de rationalisation est également en cours pour tous les programmes Airbus, Boeing, Embraer Bombardier et ATR.